top of page

Au creux de mon lit...


Comme chaque matin, j’ai ouvert les yeux et j’ai senti que l’aube était là,

La lumière pointait entre les lames de mon store,

Les oiseaux chantaient à tue-tête,

Le jour se levait.


Et contrairement aux autres matins, je me suis retournée,

J’ai choisi de m’offrir quelques minutes de plus,

J’ai choisi cette douce chaleur

Sous ma couette.


J’ai commencé à me prélasser,

A laisser mon esprit divaguer, où bon lui semblait aller.

Je me suis retrouvée dans de belles contrées,

En vacances avant l’heure.


Et je me suis retournée à nouveau,

J’ai regardé le réveil

Et je me suis imaginée ce que j’allais faire

A ce moment là.


Me lever, prendre mon costume de bain et descendre au lac,

Un moment de connexion et de bien-être,

En harmonie avec la nature.

Ressourcement.


Et là, j’ai réalisé que ce matin serait différent.

Besoin de me prélasser,

Besoin de rester au chaud, dans mon cocon,

Besoin de calme et de repos.


Et là j’ai compris :

Que mon corps avait aussi besoin d’y aller tranquillement,

Que ce moment serait aussi ressourçant,

Que c’est parfois le meilleur endroit, au creux de ses draps.


Je me suis permise d’être ainsi,

Je me suis offert ce temps.

Calme et apaisé.

Seule.


Mon corps s’est reposé,

Mon cœur s’est détendu,

Mon esprit a accepté,

Mon âme a savouré.


Deux petites heures, au creux de mon lit

Et ma vie s’est transformée.

Sereine, ressourcée

Et unie.

コメント


bottom of page